<img alt="" src="http://www.tula9mari.com/150699.png" style="display:none;">

Comment calculer le TRG dans l'industrie des aliments et breuvages

Par Peggy Fonrose - 23 mars, 2021

Le taux de rendement global (TRG) est une mesure globale qu'on utilise dans l'industrie manufacturière pour évaluer l'efficacité d'une entreprise, autant au niveau d'une machine individuelle qu'au niveau de l'ensemble d'une usine. Savoir comment calculer le TRG dans une industrie particulière peut être important, et il est particulièrement utile de connaître votre TRG dans le secteur manufacturier. La formule utilisée pour calculer le TRG est relativement simple et reste une constante; cependant, obtenir des données clés pour calculer le TRG pour votre secteur manufacturier particulier peut être un casse-tête.

L'importance du TRG dans l'industrie de la fabrication d'aliments et de boissons

Bien qu'il s'agisse d'une mesure précieuse et utile dans n'importe quel secteur, il est particulièrement utile dans l'industrie de la fabrication des aliments et des boissons de pouvoir monitorer les facteurs clés du TRG et d'attribuer une valeur calculée à vos opérations. Environ 75% des fabricants de produits alimentaires mesurent le TRG, tandis que seulement 50% des entreprises d'autres secteurs, comme la fabrication pharmaceutique, le font.

Comme les marges bénéficiaires sont faibles dans l'industrie de la fabrication d'aliments et de boissons, les fabricants sont obligés de maximiser leur efficacité manufacturière et d'optimiser le rendement de leurs produits autant que possible. Étant donné que le calcul du TRG représente ces deux facteurs, il est important de monitorer le TRG dans l'industrie manufacturière. Par ailleurs, le TRG est l'outil de mesure parfait pour permettre aux fabricants de produits alimentaires de faire le point sur leurs opérations manufacturières.

==> Téléchargez notre calculateur de TRG

Calcul du TRG dans l'industrie manufacturière

Le TRG est exprimé en pourcentage et résulte de la multiplication de trois facteurs: la disponibilité des machines, les performances de production et la qualité du produit.

TRG = Disponibilité x Performance (efficacité) x Qualité

Disponibilité = Temps brut de fonctionnement /Temps de production prévu

Performance = Temps de cycle idéal/Temps de cycle moyen réel

Qualité = Nombre de bons produits/Nombre total de produits fabriqués

Ce qui rend le TRG si puissant en tant qu'indicateur de performance manufacturière, c'est qu'il mesure les améliorations ou les détériorations au niveau de la fiabilité, de la performance et de la qualité, ce qui donne un aperçu global très utile des objectifs de production les plus importants.

Dans l'industrie de la fabrication des aliments et des boissons, le TRG est calculé de la même manière que dans d'autres industries, en utilisant la formule de calcul décrite plus haut. Cependant, l'industrie des aliments et des boissons diffère des autres industries dans l'approche utilisée pour améliorer le TRG.

Lorsqu'on calcule le TRG dans l'industrie de la fabrication des aliments et des boissons, il est important de reconnaître que la transformation des aliments est très différente de la fabrication ou de la transformation de tout autre type de produit.

Facteurs uniques qui influencent le TRG dans l'industrie de la fabrication d'aliments et de boissons

Les ingrédients alimentaires peuvent être très variables dans leurs attributs physiques en raison de la provenance des matières premières. Les attributs du produit tels que le poids, la forme, la densité, la teneur en humidité, la consistance collante et la viscosité peuvent tous varier considérablement d'un lot à l'autre. Il peut donc être difficile de faire fonctionner des machines, d'utiliser certains processus ou produire des produits finis de qualité si les machines et processus utilisés sont conçus autour d'un ensemble attendu de propriétés physiques et que les propriétés physiques des produits qu'ils traitent sont différentes de celles attendues.

Les aliments peuvent être périssables. Par conséquent, les temps d'arrêt ont un impact différent dans l'industrie des aliments et boissons que dans d'autres industries. Dans ce dernier cas, les temps d'arrêt créent uniquement des coûts opérationnels reliés à la perte de production, mais les fabricants d'aliments et de boissons peuvent encourir des coûts supplémentaires sous forme de gaspillage de produits. Lorsque les aliments et les boissons sont exposés à la mauvaise température, à une humidité excessive ou à d'autres conditions environnementales, la qualité de ces produits peut rapidement diminuer et créer du gaspillage.

Les machines de transformation alimentaire telles que les ensacheuses, les remplisseurs et les étiqueteuses sont particulièrement sensibles face aux variations de traitement et peuvent encourir des problèmes dûs aux bourrages, nécessitant un monitoring et un réglage quasi constants ou l'élimination des bourrages et un redémarrage.

Maximiser la valeur dans l'industrie des aliments et des boissons avec le TRG

Lorsqu'ils cherchent à optimiser le TRG, les fabricants d'aliments et de boissons ont tendance à se concentrer plus étroitement sur la disponibilité et la qualité comme facteurs qui auront le plus gros impact d'un point de vue commercial. Actuellement, comme une grande partie de la fabrication d'aliments et de boissons est automatisée, les facteurs qui contribuent à la performance ont tendance à affaiblir le TRG des entreprises de produits alimentaires.

Optimiser la disponibilité

En raison des types de machines utilisées et du potentiel de pertes autres que celle dues à la perte de production (ex. le gaspillage), le calcul des temps d'arrêt des machines, des lignes et des usines est prioritaire pour les entreprises de fabrication alimentaire. Ces temps d'arrêt ont un impact direct sur la disponibilité. Même si une usine ou une entreprise ne calcule pas son TRG, il est intuitif de penser que le calcul et la minimisation des temps d'arrêt sont essentiels pour générer de la rentabilité.

Calculer le temps d’arrêt d’une machine ou d’une ligne et le réduire afin d’améliorer la disponibilité peut être délicat. Dans de nombreuses usines, des micro-arrêts se produisent lorsqu'une machine ou une ligne est en panne pendant une très courte période de temps, comme par exemple lorsqu'on doit dégager un sac coincé ou remplir une étiqueteuse. Un employé travaillant sur une ligne peut ignorer les conséquences néfastes de ces très courtes pannes puisqu'elles sont si brèves. Cependant, sur une longue période de temps, ces micro-arrêts peuvent s’accumuler en une quantité importante de temps d’arrêt, ce qui signifie une perte de disponibilité de la machine ou de la ligne.

Optimiser la qualité

Le deuxième domaine sur lequel les fabricants de produits alimentaires se concentrent lorsqu'ils calculent leur TRG est la qualité. Comme mentionné ci-dessus, les processus de fabrication alimentaire peuvent être difficiles à optimiser quant à la qualité car les ingrédients peuvent être très variables.

Cette difficulté est aggravée par la tendance à fabriquer de plus petits lots de produits plus variés ou personnalisés pour répondre aux besoins changeants des consommateurs. Les consommateurs s'attendent maintenant à une grande variété au niveau des produits offerts, y compris pour des types de régimes spécifiques, pour la taille de l'emballage ou pour des raisons de commodité. Le fait de devoir fréquemment reconfigurer les lignes pour correspondre à un calendrier de production varié peut entraîner des problèmes de qualité du produit à l'étape du démarrage, comme par exemple lorsqu'un processus est recomposé pour un autre produit ou si la ligne n'est pas correctement configurée pour le nouveau produit en cours de production.

Mesurer les rejets et comprendre où et quand les problèmes surviennent peut être un élément essentiel pour améliorer le TRG ainsi que pour découvrir des opportunités de valorisation des rejets.

Défis lorsqu'on mesure le TRG dans l'industrie des aliments et des boissons

Dans beaucoup de cas, les employés ou les gestionnaires sont réticents à monitorer les temps d'arrêt car ils peuvent avoir l'impression que cela reflète mal leurs performances. Les systèmes papier ou les systèmes qui reposent sur une personne pour enregistrer les temps d'arrêt et leurs causes peuvent être sujets aux erreurs et peuvent produire différents rapports au cours de différents quarts de travail, car différentes personnes utilisent des mesures et des causes qui ne sont pas standardisées dans leurs rapports.

C’est pourquoi la mesure des temps d’arrêt et le calcul du TRG dans l’industrie des aliments et des boissons peuvent être un véritable défi. Étant donné que les temps d'arrêt sont l'une des principales causes d'un faible TRG dans la fabrication alimentaire, l'accès à des données précises sur les temps d'arrêt et leurs causes peut être un moyen efficace d'améliorer le TRG le plus rapidement possible. L'utilisation d'une technologie économique qui peut être déployée facilement et rapidement, telle que celle de Worximity, est une solution pour améliorer de façon significative son TRG et sa rentabilité, même en se concentrant uniquement sur le monitoring des temps d'arrêt et l'identification de leurs causes principales.

Ce qu'on doit prioriser lorsqu'on calcule le TRG d'une usine de fabrication de produits alimentaires

Pour déterminer où concentrer vos efforts en premier, une évaluation de votre niveau d'automatisation peut vous aider à cibler en premier le calcul des facteurs de performance.

Comme indiqué ci-dessus, les fabricants de produits alimentaires ont tendance à moins se concentrer sur le facteur performance lors du calcul de leur TRG, car un niveau d'automatisation élevé fait en sorte que les temps de cycle sont souvent assez constants. Cependant, il est toujours important d'optimiser l'efficacité du cycle afin que chaque étape de la fabrication soit terminée le plus rapidement possible. Bien entendu, la performance devient plus importante à surveiller dans les installations dans lesquelles une ou plusieurs étapes du processus de fabrication sont effectuées manuellement, ce qui signifie que l'usine doit optimiser ce processus pour les employés afin qu'il puisse être réalisé le plus rapidement et le plus efficacement possible.

 

 

 

Inscrivez-vous à notre infolettre